This site uses cookies. By continuing visiting this site, you agree to their use.
To find out more, including how to control cookies, see our privacy policy.

 
Enter
 
LIBER

L'Art antique du Proche-Orient

Pierre Amiet

Pierre Amiet, L'Art antique du Proche- Orient. 1 vol. grand in-4° relié, avec jaquette couleurs. 158 planches couleurs, 823 figures en planches, 823 légendes, 601 pages.
 
Pierre Amiet, L'Art antique du Proche- Orient. 1 vol. grand in-4° relié, avec jaquette couleurs. 158 planches couleurs, 823 figures en planches, 823 légendes, 601 pages. Septième titre de la collection l'Art et les grandes civilisations, Éditions Mazenod, Paris, 1977.

Disons dès l'abord que ce volume est une « somme » de tout ce que l'on sait aujourd'hui de l'Art antique du Proche-Orient. L'ouvrage est l'œuvre de M. Pierre Amiet, conservateur en chef des Antiquités orientales au Musée du Louvre, parfait connaisseur du sujet qui a été traité ici exhaustivement. Rien n'a été laissé dans l'ombre. Avec un pareil volume, on possède la plus complète documentation qu'on puisse souhaiter. C'est aussi une véritable bibliothèque réunie en six cents pages. Texte que l'on ne saurait épuiser en une seule lecture, car il est d'une densité à laquelle il n'y a rien à reprocher. Les notices à elles seules, sont de véritables dictionnaires avec bibliographie où tout a été enregistré et mis en place, à la disposition de l' « honnête homme » comme du spécialiste.

Le préambule s'ouvre sur le texte évocateur fourni par le livre de la Genèse : Jahvé-Dieu planta un jardin en Éden, à l'Orient (Genèse 11,8). En quelques mots, le décor est planté. C'est le grand jardin, qu'arrosent les deux fleuves, Euphrate (Purattu) et Tigre (Idiglat), réserves d'eau, inépuisables. Avec la terre alluvionnaire, le soleil, tout est réuni pour que le Paradis soit instauré et avec lui les cités, les royaumes, les empires. Il n'y manque que la pierre que l'on devra importer et qui sera toujours ménagée. Pourtant l'effort des hommes ne se ralentira jamais et triomphera de tous les obstacles.

En même temps que la vallée du Nil, celle aussi de l'Indus, la Mésopotamie est à l'origine de la civilisation, où œuvrèrent Sumériens et Sémites. Grâce aux archéologues tout a été ramené à la lumière. L'ouvrage de M. Amiet le révèle dans toute son ampleur et sa plénitude. Depuis les origines jusqu'à l'époque achéménide, c'est un survol fantastique de la création. L'iconographie est suffisamment parlante et elle a été admirablement choisie pour qu'il ait été nécessaire de la commenter largement. Il n'y a qu'à regarder et qu'à se laisser porter et emporter dans ce survol des millénaires.

Le spécialiste est et doit être largement satisfait. Les « principaux sites archéologiques » sont caractérisés par les découvertes dont ils ont été le théâtre : Palestine-Transjordanie, Syrie-Liban, Turquie, Anatolie, Urartu, Assyrie, Babylonie, Iran, toutes les provinces sont cataloguées et passées en revue. Un important chapitre sur les dieux et déesses avec iconographie et chronologie (de l'époque présargonique aux Néohittites), notices se rapportant au panthéon mésopotamien (Sumer, Babylonie, Assyrie), panthéon des Sémites de l'Ouest, des Hourrites, Hittites et Urartu, suivi de répertoires des rois et souverains (des plus anciennes dynasties de Mésopotamie, aux Araméens, Mèdes-Perses, Urartu et Israël) une «chronologie historique » du mésolithique (natoufien de Jéricho, 9000 av. J.-C.) aux Achéménides (Darius III Godoman), un glossaire, une bibliographie générale suivie par une bibliographie par sites ; un index des noms cités termine l'ouvrage. Nous pouvons dire à nouveau qu'il représente un énorme travail auquel on se reportera souvent. On ne peut qu'en féliciter sans réserve celui qui en est l'auteur.

A. P.

Comments

Add a comment

 

Help us to keep
The New Mithraeum alive!

Do you like The New Mithraeum? Help us to keep it up, running and ads-free with a quick PayPal contribution.
Any amount is more than welcome!

Mithraeum.eu is powered by Enkidū